Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

[Jeu] Retrouvez le patrimoine slovaque caché !

Interrogation récurrente. Quel est le patrimoine slovaque ?

Le patrimoine de Bohême, je vois, de Moravie aussi (de Smetana à Kožena), mais de Slovaquie ? Ne vous gênez pas pour étendre vos réponses à n'importe quel domaine. La littérature, les beaux-arts, la science ! Tout sera bon. (Peut-être trouverons-nous du côté de la politique...)

A l'occasion, il faudra que je vous parle de l'opéra croate, tiens. Au moins, il existe, lui !


Je compte sur votre aide pour compléter ou rectifier la (courte) liste. Soyez généreux !


*********

Jusqu'à présent, je vois : Popp, Gruberova, les deux Dvorsky (Peter et Miroslav). Donc quatre chanteurs - dont deux pas très célèbres. Aucun auteur, aucun compositeur.


*********

Patrimoine musical ? Aucun compositeur célèbre, peut-être même rien au disque !

Patrimoine littéraire ? Peu abondant, et aujourd'hui encore les éditeurs passent voir les parutions slovaques à... Prague ! Aucun auteur célèbre évidemment.

Patrimoine architectural ? Quelques châteaux forts. A part ça, les villes ressemblent à notre France d'avant-guerre, avec ces belles façades de chaux et de ciment...

Patrimoine économique ? Sauf erreur, il s'agit du pays le plus pauvre de l'Union. (Je compte sur vous pour me le préciser.)

Patrimoine culinaire ? Non, on y mange vraiment très mal. (Des produits peu chers, certes, et surtout mal accommodés.)

Patrimoine linguistique ? Tous les slovaques parlent tchèque, allemand et parfois hongrois, alors pour l'apprendre, cherchez l'intérêt...

Le pire ? La plupart de leurs dictionnaires ne stipulent pas le genre ! Quand la misère fait rage, il n'y a décidément plus de limites à la déchéance...


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=85

Commentaires

1. Le jeudi 22 septembre 2005 à , par Damien :: site

Du côté de la politique, Alexandre Dubcek, l'homme du Printemps de Prague et du socialisme à visage humain, était Slovaque. Pour le reste, c'est vrai que je sèche aussi...

2. Le vendredi 23 septembre 2005 à , par DavidLeMarrec

Grand merci ! Nous en sommes à cinq, tout de même.

Nous partîmes quatre et par un prompt renfort...


David - nousnousvîmescinq,ôcoupdusort!

3. Le mercredi 1 août 2007 à , par eleonora

A David, l´Homme, qui savait tout et meme plus qu´il fallait...

1. Oui, je ne peux qu´etre d accord avec vous: Ce qu´on ne connait pas, n´existe que rarement... ou bien pas du tout.
Ravie d´avoir - cette fois grace a vous - rencontre cette verite que je croyais disparue avec la decolonisation mais qui - apparemment- refuse de vieillir et de s´en aller... Cela fait chaud au coeur, cela nourrit ma propre ignorance.
2. Et oui, les Tcheques sont tellement bien meilleurs, ils nous ont vaincus meme en hockey...et ne dites pas que cela vous a echappe!
3. Et oui,cela fait longtemps que les rumeurs disent que Pangloss a echappe a Candide...Mine de rien, il se cache sur Bordeaux.Je m´en doutais.

Enfin, pour completer votre liste, pourquoi ne pas finir par mentionner Adriana Sklenarikova (Karambeu) - notre beaute nationale au nom tcheque et a au coeur si genereux... Cela donnerait plus de formes au patrimoine de l´UNESCO et encore plus de style a votre article...
Et d´ailleurs, le Francais moyen, connait-il plus Dvorak ou Karambeu?
Eleonora, une d´eux

4. Le jeudi 2 août 2007 à , par DavidLeMarrec

Bonsoir Mademoiselle,

Je crois qu'un aspect de l'article, et peut-être de l'animateur de céans vous a échappé. Une interrogation sans perfidie, et surtout un amusement badin, tel est notre ordinaire.

CSS a pour principale vocation d'être un bac à sable où, avant tout, on s'émerveille, si possible gentiment et, bien souvent, en aimable compagnie.

En vérifiant rapidement sur d'autres textes ici même, j'ai la fantaisie d'imaginer qu'on se rend compte de ce que les rêveries sur la colonisation et autres panglossies ne sont pas précisément notre objet.

Je vous souhaite donc une agréable lecture - et, s'il est possible, un soupçon de sang-froid.

5. Le lundi 10 septembre 2012 à , par Mathieu

Pour un si petit pays, avoir deux cantatrices comme Popp et Gruberova, c'est pas mal quand meme!
Je ne connais pas bien Peter Dvorsky, mais je n'ai pas trop aimé ce que j'ai entendu de lui dans L'elisir d'amor (sutout comparé à Popp!). Y a t-il d'autres enreigstrements de lui qui sont à écouter?
Gruberova avait dit dans une interview qu'un de ces grands regrets était de ne pas avoir la voix adéquate pour chanter les opéras de son "compatriote" Janacek. Mais celui-ci est Tchèque je crois... Peut-etre que les slovaques et les tchèques se considèrent comme venant du meme pays? C'est quasiment la meme langue, non?
Sinon, il y a Josef Gabcik qui était slovaque, mais je ne sais pas si on peut parler de patrimoine dans ce cas... c'est quand meme un slovaque relativement célèbre.

6. Le lundi 10 septembre 2012 à , par DavidLeMarrec

Ca fait autant, voire moins qu'en Lithuanie ou Lettonie. :)

Je trouve Dvorsky séduisant (à des degrés divers partout), même dans cet Elisir ! Il a justement en commun avec Popp cette élégance de timbre. Néanmoins, ce n'est pas en italien que sa voix s'épanouit le mieux, il est proprement radieux dans ses Janáček assez célèbres (Kabanová et Makropulos avec Mackerras !), de même pour son Jeník de la Fiancée de Smetana.

Un peu plus gris, j'aime néanmoins beaucoup son Werther (avec Fassbaender, une production de la télé allemande...).

--

Il faut considérer, pour Gruberová, que son heure de gloire était à la fin des années quatre-vingts... à l'époque où son pays était la Tchécoslovaquie. Il faudrait regarder la date de l'entretien, mais même après, il est possible qu'elle ait continué à le considérer comme "un".

Oui, les langues sont proches (avec tout de même du vocabulaire différent, ce qui fait, comme dans tous les cas similaires, que les slovaques parlent largement tchèque, mais rarement l'inverse). Les slovaques ont une réputation de "tchèques pauvres", de "paysans", mais les moraves (dont sont issus énormément de musiciens tchèques !) sont eux-mêmes des "tchèques de l'Est", il est donc possible qu'il y ait un rapprochement de ce point de vue, mais je ne suis pas suffisamment renseigné pour l'affirmer (j'en doute un peu, à vrai dire).

--

Gabčík, c'est de l'histoire, peut-être plus que du patrimoine. (Et puis on reste dans le relativement, en effet.)

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(21/6/2007)

Chapitres

Archives

Calendrier

« septembre 2005 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930