Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

dimanche 1 mars 2009

Svetlanov par l'image

Un petit étonnement en observant Svetlanov diriger : sa gestique est essentiellement fonctionnelle. Il bat la mesure très clairement, et indique systématiquement les départs aux pupitres, même les plus évidents. Il semble plus observer son orchestre pour lui commenter sa prestation aux prochaines répétitions que songer au concert lui-même. L'expression se sent un peu dans la manière de produire les gestes, mais vraiment sans précision.

C'est évidemment le fait de travailler régulièrement avec le même orchestre qui permet de ce genre de miracles : produire des interprétations parfaitement construites en amont, et ne pas avoir besoin de recourir au geste en concert.

Les plus beaux résultats sont généralement obtenus par la collaboration prolongée, si bien que certains chefs pouvaient être catastrophique sans leurs troupes (ce que Fricsay a commis avec le Philharmonique de Vienne...). C'est aussi le cas des chefs d'ensemble de nos jours, et particulièrement visibles avec les instrumentistes devenus chefs d'ensemble baroque : ils ne connaissent pas les méthodes de répétitions hâtives qui doivent en quelques heures tout mettre en place, le son, les intentions, et bien sûr tout simplement les difficultés techniques - tout en s'adaptant un minimum aux musiciens en face de soi.

Et Svetlanov, en plus de son répertoire immense, produit des interprétations d'une urgence assez inégalée.

Le disque du jour - XXVII - Chopin par Garrick Ohlsson

Un disque, mieux, une solution idéale pour renouveler le plaisir de l'écoute de ces pièces rebattues. Ou une porte d'entrée pour ceux qui seraient réticents au sentimentalisme qu'ils associent à Chopin.

--

Repenser Chopin

L'effort en vaut la peine, Chopin étant, malgré son image d'auteur de géniales bluettes, le compositeur le plus novateur de son temps, aux côtés de Berlioz, et, un peu plus tard, Schumann - comme on s'est plu à le rappeler ces derniers temps, pour souligner malicieusement que s'il fallait absolument ajouter un membre à cette trinité, ce ne pourrait être que Meyerbeer...

La lecture des partitions permet de se convaincre de son talent harmonique, voire de son audace un peu folle (voir la fin de l'Op.32 n°1), qui lui a valu d'être corrigé par certains de ses amis - une treizième a été supprimée après sa mort dans l'accord de sol mineur à la fin du largo initial de la Première Ballade.

Bref, il s'agit, quoi qu'on pense de son goût pour le sentiment, d'un compositeur majeur dans l'histoire de la musique - et dont l'influence s'étend sur toutes les époques qui l'ont suivi. [De surcroît, c'est fichtrement beau, mais ce n'est que l'avis de farfadets provinciaux, bien évidemment.]


La fin du neuvième Nocturne de la maturité (Op.32 n°1), après ces élans bizarrement interrompus mais dans un langage tout à fait consonant, ce récitatif totalement libre, presque incompréhensible - la fin nue et désordonnée des Gezeichneten, ou bien malgré la présence nette de pôles harmoniques (mais dont on ne saisit pas bien la direction du discours), quelque chose du Berg de ''Wozzeck'', oppressant et comme dépourvu de sens. On exagère, mais quel exemple chez les contemporains de Chopin, ou même dans la musique pour piano en général, du récitatif pour du récitatif ? Pas beaucoup avant longtemps, longtemps.

--

Le programme / L'interprétation / Autres disques de Garrick Ohlsson / Autres versions recommandées

Suite de la notule.

David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(8/10/2012)

Chapitres

Archives

Calendrier

« mars 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031