Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


vendredi 16 juillet 2010

Beaumarchais - Le Mariage de Figaro à la maison


Un mot, ici aussi, sur Le Mariage de Figaro de Beaumarchais salle Richelieu, dont la dernière était donnée dimanche dernier. On y rencontre effectivement une trouve très à son aise.

La mise en scène de Christophe Rauck insiste beaucoup sur le décor et les accessoires, avec beaucoup d'effets plaisants autour de ces portes en toile qui surgissent du sol et que les comédiens peuvent, à l'occasion, contourner pour briser l'illusion.

On est une fois de plus frappé par la qualité de ce que Da Ponte a conservé dans les Nozze, où il manque seulement quelques causes pour que tout soit limpide (la raison du mot anonyme donné au Comte, la motivation clairement exposée de la mascarade avec Chérubin et l'origine de la dot obtenue par Suzanne pour le procès).

Suite de la notule.

Les Oiseaux d'Aristophane entrent au répertoire de la Comédie-Française


Dans une adaptation et une mise en scène d'Alfredo Arias. Je serai bref, ayant été assez déçu à tout point de vue.

Tout d'abord, la pièce. Quelle que soit la traduction, elle ne m'avait jamais convaincu, et à l'exception de l'intervention bouffonne de Prométhée assez sympathique, je parvenais mal à m'attacher à quelque détail (aussi bien de sens que de langue) que ce fût. J'espérais beaucoup de sa représentation scénique par des comédiens émérites, mais rien ne change.

Problèmes :

Suite de la notule.

Air du temps


D'usage, CSS ne fête guère les anniversaires, ne se règle pas sur les commémorations et ne se sent pas tenu de répondre absolument à l'actualité.

Néanmoins, lorsqu'on peut entendre, après un concert de jérémiades, une plus authentique expression musicale, de vuvuzelas celle-là, on bouderait en vain son exultation.

BRAHMS
Choral en trio pour vuvuzelas soprano, alto et ténor Op.68

RAVEL
Extrait du Boléro (mesures 131 à 158 : solo de vuvuzela)



Pour information : ouverture du site officiel de Mireille Delunsch


Un site officiel de Mireille Delunsch, assez complet (répertoire, coupures de presse, extraits), vient d'être mis en ligne. Il n'est manifestement pas achevé, ne serait-ce que dans l'armature des sous-menus, mais on peut déjà s'y ballader agréablement.

Comme il ne semble pas, pour l'heure, référencé par les moteurs de recherche, voici : http://www.mireilledelunsch.com .

Pour indiquer ce site ? Tout simplement en raison des nombreuses fois où les lutins, dans leurs différentes incarnations, ont pu chanter la présence physique très singulière de sa voix et sa capacité à faire miroiter en quelques instants des univers psychologiques entiers. Par exemple, il y a déjà longtemps, ici.

David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« juillet 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031