Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Sacrilège


Lully au piano, avec une très belle diversité de textures, et un semi-fondu par un usage judicieux de la pédale qui n'empêche pas les détachés incisifs.

En outre, la partie centrale de cette Gavotte peut servir de karaoké pour "Le Printemps quelquefois est moins doux qu'il ne semble", air d'un Zéphyr tiré du Prologue d'Atys.


Très beau piano et très belle prise de son, ce qui ne gâche rien.

Vous trouverez sur la chaîne de Mark Howard de nombreux autres enregistrements lullystes, très attentifs en particulier à la qualité du contrepoint. On peut être lassé par la douceur omniprésente, ou regretter l'absence de certains agréments, une régularité un peu trop visible (très sensible dans la Passacaille d'Armide...), mais l'ensemble a un charme "début-de-siècle" vraiment délicieux.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=1723

Commentaires

1. Le vendredi 20 mai 2011 à , par Jérémie

Bah c'est pas les agréments manquants qui choquent le plus, ni la répétitivité de l'arrangement, mais les harmonies fausses et inadaptées, en particulier ces cadences qui ne sont pas baroques du tout — et pas question de triller la tierce !

C'est du Lully passé (un peu trop) au filtre romantique, un peu comme ce que l'autre danois a fait avec The Beatles...

Mais il semble que toutes les transcriptions n'ont pas ce défaut, par exemple son Printemps (de Phaëton) est respectable

Pas trop loin de la transcription anonyme que jouait Aline Zylberajch.

2. Le vendredi 20 mai 2011 à , par Jérémie

(Sous-entendu dans mon propos que tu joues mieux Lully au piano que lui, bien sûr. ^^)

3. Le vendredi 20 mai 2011 à , par DavidLeMarrec

Ce sont les éditions qu'il joue qui sont en cause, et effectivement les vieilles de Phaëton et d'Armide sont nettement meilleures que celles d'Atys, Tancrède et Omphale, qui sont assez lourdement catastrophiques. :)

[Je prends la flatterie sans y regarder de trop près... et surtout sans réécouter mes prises... :) ]

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« mai 2011 »
lunmarmerjeuvensamdim
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031