Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

L'Histoire de la Musique en schémas – n°6 – grand public & mélomanes


La fin de l'année est une belle occasion pour reprendre notre série de grandes infographies permettant une approche rigoureuse et objective des phénomènes musicaux, grâce à nos diagrammes de corrélation scientifiquement établis.

Les précédents épisodes :

  1. Qu'est-ce qui fait un grand compositeur ?
  2. Audace & renouvellement
  3. Génie & vilenie
  4. Mort atroce & génie
  5. Santé & notoriété

correlation_6_grand_public_melomanes.png

(Cliquez sur l'image pour l'afficher à la taille de votre choix.)


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=3063

Commentaires

1. Le mercredi 26 décembre 2018 à , par Diablotin :: site

Sciences et conscience... Il doit y avoir une erreur : le concert du Nouvel An devrait être dans le même sous-ensemble que Les Quatre Saisons, c'est un fait scientifiquement établi ;-) !!!
Une fois de plus, Philip Glass semble égaré par erreur sur le diagramme :-D A se demander ce qu'il a fait à tes oreilles...

2. Le mercredi 26 décembre 2018 à , par Diablotin :: site

Je note par ailleurs que tu as oublié ton bien-aimé Katchaturian : scientifiquement parlant, pourtant, tu aurais du placer "La Danse du Sabre" -version Dave Edmunds pour attirer le plus grand nombre- dans l'intersection violette, tirant fortement vers le bleu- : https://www.youtube.com/watch?v=GpqYU3Nzbts

3. Le mercredi 26 décembre 2018 à , par DavidLeMarrec

Ave Diablotin !

Il doit y avoir une erreur : le concert du Nouvel An devrait être dans le même sous-ensemble que Les Quatre Saisons, c'est un fait scientifiquement établi ;-) !!!

Si seulement. Le nombre de mélomanes qui n'écoutent que du Mahler et du Berg tout le reste de l'année, et qui sacrifient (avec une visible satisfaction, voire une érudition et une exigence interprétative étonnantes) au rituel me stupéfie chaque année. Alors que les autres concerts du nouvel an, comme celui de la Saint-Sylvestre à Berlin, ont beaucoup moins de succès – il faut dire qu'avec son système de retransmission propriétaire, le Philharmonique de Berlin s'est un peu enfermé dans une cage dorée… Il y a tellement de très grands orchestres qui laissent tout en libre accès (Radio de Francfort, Philharmonique de Bergen, Symphonique de Trondheim, Orchestre de Galicie, RTÉ, les captations de la radio néerlandaise du Concertgebouw au Philharmonique en passant par la Radio et la Chambre, etc.), sans parler des festivals et concours, et avec souvent les mêmes chefs et les mêmes artistes,  que l'intérêt de payer un abonnement aussi élevé paraît minime…

Les glottophiles, eux, se tournent plutôt vers la Fenice – pas beaucoup plus palpitant à mon gré, de grosses glottes dans des tubes qui ne sont pas le meilleur de Verdi… au moins les Valses viennoises, on ne les entend qu'une fois par an, et en rangs serrés, avec une sorte de cohérence formelle.

Bref, et bien que j'en aie : ce Nouvel An viennois est bel et bien aussi une affaire de mélomanes aguerris.


Je note par ailleurs que tu as oublié ton bien-aimé Katchaturian : scientifiquement parlant, pourtant, tu aurais du placer "La Danse du Sabre" -version Dave Edmunds pour attirer le plus grand nombre- dans l'intersection violette, tirant fortement vers le bleu

Plutôt dans l'intersection vert clair. :)  C'est bien vu, mais je l'avais déjà fait dès le premier épisode de la série, j'essaie de varier.


Une fois de plus, Philip Glass semble égaré par erreur sur le diagramme :-D A se demander ce qu'il a fait à tes oreilles...

On m'a toujours dit qu'il fallait essayer avant se prononcer – ce que je n'ai raisonnablement pas fait pour le LSD, je l'ai tenté et retenté avec Glass, hélas.
Il est à son exacte bonne place sur le diagramme, à distance raisonnable des musiques – au (petit) coin.

4. Le jeudi 27 décembre 2018 à , par Diablotin :: site

Oui, je l'avoue volontiers, je fais partie des mélomanes qui écoutent avec plaisir et délectation les valses et opérettes de Strauss -avant, pendant et après le Nouvel An- et cela peut devenir une affaire de mélomanes aguerris pour ce qui touche à telle ou telle version, en effet -les 3 K pour ma part : Karajan, Kleiber Jr. et Krauss- !
Simplement, au-delà de l'aspect "grand public" / mélomanes, c'est l'aspect "Génie" qui manque dans le sous-ensemble actuel -ou alors, je ne sais plus lire un diagramme mathématiques !?-.
Pour la petite histoire, Brahms, que tu aimes beaucoup je crois, porta ces mots sur la partition du "Beau Danube Bleu" : "Malheureusement pas de Johannes Brahms".

5. Le jeudi 27 décembre 2018 à , par DavidLeMarrec

C'est vraiment génial, les valses et opérettes de Strauß II ? C'est bien fait, agréable, mais fulgurant, ça ne m'a pas paru évident.

Wagner aussi était déçu de ne pas être Bellini, Dusapin sans doute de ne pas être les Beatles, et je devine que Pierre Boulez aurait tout abandonné pour être Damia.

6. Le jeudi 27 décembre 2018 à , par Benedictus

Le nombre de mélomanes qui n'écoutent que du Mahler et du Berg tout le reste de l'année, et qui sacrifient (avec une visible satisfaction, voire une érudition et une exigence interprétative étonnantes) au rituel me stupéfie chaque année.


Ah oui, là, je me sens un peu visé... Même si, en effet, je ne l'ai pas écouté depuis longtemps - cela dit, je ne l'ai écouté en direct que quand les chefs m'intéressaient: soit Karajan en 1987, C. Kleiber en 1989 et 92 et Harnoncourt en 2001 et 03. (Voir Welser-Möst, Jansons ou Barenboim diriger le Beau Danube bleu, bon...)
Mais c'est un répertoire que j'aime bien, et où j'ai tendance à thésauriser des vieilleries (il y a de vieilles cires assez géniales de Krauss, en effet, mais aussi de Böhm, Szell ou E. Kleiber) ou des trucs assez roots (des arrangements pour harmonie interprétés par des Musikkapellen de trous paumés de Basse-Autriche ou de Styrie.)

7. Le vendredi 28 décembre 2018 à , par DavidLeMarrec

Tu n'étais pas personnellement visé dans la mesure où je ne mesurais pas que tu étais si intéressé… j'en connais qui justement suivent tous les ans, malgré la succession de Muti, Welser-Möst ou Barenboim au pupitre, dont je me demande bien ce qu'il peut avoir à dire là-dedans.

Qu'on aime, soit (moi aussi j'aime bien !), mais de là à considérer ça comme génial ou à avoir envie d'écouter ça tous les 1er janvier…

8. Le mercredi 2 janvier 2019 à , par Diablotin :: site

Il y avait, hier, lors du traditionnel concert du Nouvel An à Vienne, une très belle valse avec une magnifique introduction : Nordseebilder Walz -op.390- : ce n'est pas la plus connue des oeuvres de Strauss II, mais son introduction, notamment, est très belle -orchestration très réussie, jeux de timbres et de couleurs vraiment chouettes- et la valse qui suit s'écoule gentiment.
Evidemment, la recette est parfaitement maîtrisée, mais dans un cadre aussi formel, certaines pièces sont assez géniales !

9. Le mercredi 2 janvier 2019 à , par DavidLeMarrec

Effectivement, c'est très sympathique (elle figure sur le disque Immerseel qui apporte un peu de couleur et de disparité sonore à ces pièces un peu confortables), il y a quelque chose qui se passe.

Je n'en écoute plus guère (en musique pure, j'aime les choses en général un peu plus sophistiquées, sinon une fois qu'on a compris comment ça fonctionne on attend un peu la fin), mais j'ai beaucoup pratiqué les Valses de Strauß à mes débuts, j'en ai joué avec plaisir, et je ne dédaigne jamais l'occasion d'une écoute fortuite. En revanche, il est vrai que je ne vais à leur rencontre… Donc mes écoutes se limitent souvent à une ou deux valses, et pas nécessairement à une fréquence d'une fois par an, je le confesse…

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2018 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31