Carnets sur sol

   Écoutes (et nouveautés) | INDEX (très partiel) | Agenda concerts & comptes-rendus | Playlists & Podcasts | Instantanés (Diaire sur sol)


Urbex au CNSM


Pour une version correctement mise en forme, voir sur l'annexe de Carnets sur sol.


Comme régulièrement lorsque j'y emmène un bizuth, petit tour du propriétaire (aren't we taxpayers ?) à la nuit tombée dans les locaux du Conservatoire Supérieur de Paris. Conçu par Christian de Portzamparc en même temps que la Cité de la Musique, le bâtiment a la particularité d'être plus bas que la rue – la grande pièce « à vivre », en bas de l'accueil, est cependant inondée de lumière par le patio aux bambous (où nichent, en ce moment, quantité d'étourneaux).

J'aime beaucoup aussi le grand escalier plaqué pierre, très ajouré, évoquant les loggias des villes italiennes.

La conception a consisté en une réflexion permanente entre acoustique et lumière, avec le souhait de disposer de fenêtres en même temps que d'une bonne insonorisation. Insonorisation à sens unique d'ailleurs – l'idée était qu'on puisse entendre l'endroit vive, et que la musique s'échappe dans les couloirs sans que le bruit des couleurs ne gêne les musiciens. (Ou bien était-ce l'excuse des architectes pour une insonorisation imparfaite, les budgets n'étant pas illimités ?)

En montant tout en haut, on peut accéder aux galeries vitrées qui donnent sur la cour, apercevoir l'extérieur de la salle d'orgue et, dans le vestiaire des professeurs de danse (où je n'ai pas pénétré cette fois), apercevoir l'une des meilleures vues de la Philharmonie.

Il existe aussi un petit kiosque d'angle, qui n'a jamais servi (et dont je doute un peu de l'acoustique, mais il est très joli).

C'est une belle balade architecturale à faire, un soir d'après-concert – illégale mais nuisible à absolument personne, tant que des cars de touristes n'imitent pas mon exemple entre une séance d'incivilité au Louvre et de bélîtrerie à Versailles.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=3350

Commentaires

1. Le lundi 11 décembre 2023 à , par Golisande

Beaucoup de mauvais souvenirs dans cet endroit devant lequel je passe régulièrement, et pourtant j'y habite toujours un peu en pensée, et l'évoquer me donne un petit pincement au cœur...

2. Le mardi 12 décembre 2023 à , par DavidLeMarrec

Je sais que tout le monde ne l'a pas bien vécu… certains s'y trouvent très bien et y rêvent toute leur vie, d'autres en cauchemardent. Pour moi qui ne l'ai visité qu'en touriste (tantôt musical, tantôt architectural), il n'a évidemment pas du tout la même charge, même si, à force d'y traîner, je m'y sens un peu chez moi. Je suis navré qu'il te laisse de pénibles souvenirs longtemps après.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2023 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031