Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Gallica 2 : le français au pouvoir

Un rapide coup de chapeau à Gallica 2 [1].

Le fonds déjà considérable de Gallica s'est enrichi de modalités de consultation vraiment remarquables :

Notes

[1] Qui dans son infinie délicatesse nous épargna un absurde « 2.0 »

  • Entrées thématiques.
  • Chargement très rapide des pages.
  • Interface très compatible (consultable aisément sans souris).
  • Recherche en plusieurs temps possible.
  • Téléchargement immédiat, sans la procédure un peu fastidieuse du premier site.
  • Versions doubles image / texte, qui permettent aussi bien de prendre connaissance des éditions d'époque que d'en manipuler ou citer le texte à l'envi. (Un tour de force technique, au passage, déjà atteint par Google et qu'il a fallu réinventer.)
  • Capacité de recherche dans le corps des textes numérisés.


Grâce à tout cela, on a pu en quelques secondes prendre connaissance de l'unique occurrence de Callirhoé dans l'oeuvre intégrale de Voltaire :




CMXXXVK. – A M. LE COMTE d'Argental.

Le 12 mars.

Mon très-cher ange gardien, je fis partir hier, à l'adresse de votre
frère, un petit paquet contenant à peu près toutes les corrections que
mon grand conseil m'a demandées pour cette Zulime. Je m'étais re-
froidi sur cet ouvrage, et j'en avais presque perdu l'idée, aussi bien
que la copie. Il a fallu que Mlle Quinault m'ait renvoya les cinq actes,
pour me mettre au fait de mon propre ouvrage. Il est bien difficile de
rallumer un feu presque éteint; i! n'y a que le souffle de mes anges
qui puisse en venir à bout. Voyez si vous retrouverez encore quelque
chaleur dans les changements que j'ai envoyés. Je commence à espérer
beaucoup de succès de cet ouvrage aux représentations, parce que c'est
une pièce dans laquelle les acteurs peuvent déployer tous les mouve-
ments des passions; et une tragédie doit être des passions parlantes.
Je ne crois pas qu'à la lecture elle fit le même effet, parce que la pièce
a trop l'air d'un magasin dans lequel on a brodé les vieux habits de
Roxane, d'Atalide, de Chimène, de Callirhoé [1].

J'en reviens à Mahomet, il est tout neuf.

Tentanda via est, qua me quoque possim

Tollere humo.

Georg., lib. III, v. 8.

Mais Zulime sera la pièce des femmes, et Mahomet la p£$ce des
hommes je recommande l'une et l'autre à vos bontés.

[1] Callirhoé, opéra joué en 1712, est de Roi [1]. (Éd.)




Quelques coquilles (exemples soulignés par nos soins), néanmoins cela demeure très minime.

Bravo aux concepteurs et réalisateurs. De quoi promettre de belles balades.

Notes

[1] On écrit Roy chez nous.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=780

Commentaires

1. Le lundi 26 novembre 2007 à , par jdm

L'entreprise de Gallica est fort louable, mais de nombreux textes ne sont disponibles qu'en mode "image" et, de ce fait sont peu lisibles, même en affichage "plein écran".
En mode "texte", tu notes

quelques coquilles (exemples soulignés par nos soins), néanmoins cela demeure très minime

Heureusement :)
La première version me semble plus claire - Adobe Reader offrant d'autres fonctions d'affichage.
L'index thématique est, à lui seul, un peu juste.
Patience... comme tu le dis et comme tu le montres dans une illustration complètement fortuite : c'est tout neuf... (sur un fonds ancien).

2. Le lundi 26 novembre 2007 à , par DavidLeMarrec :: site

Mais, voyons, Jdm, il y a écrit version beta en haut à gauche, il est tout à fait légitime que ça ne fonctionne pas. :-)

Pour ma part, j'aime beaucoup aussi le mode image (j'en ai lus qui semblaient également peu lisibles, numérisation très baveuse - on s'y fait bien). Le mode texte est très pratique pour travailler, mais les présentations d'origine sont aussi un vrai plaisir.

Pour ma part, je suis satisfait, même si tout le fonds n'a pas encore été transféré.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(18/5/2007)

Chapitres

Archives

Calendrier

« novembre 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930