Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


YES WE COULD

Des années, des décennies même que tout le monde y pensait, y rêvait... sans oser croire que ce fût possible.

Le rêve, à la mi-janvier 2009, est devenu réalité :





Ambiance sonore :


Trouvaille de Catherine Kintzler, via Lou.

Remerciements à l'agence publicitaire de Télérama, qui a la culture si étendue et la correction si inspirée.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=1116

Commentaires

1. Le mardi 20 janvier 2009 à , par Morloch

Toutafé ! Je partage les remerciements (je viens de prendre in extremis l'Otello avec Renée !)

2. Le mardi 20 janvier 2009 à , par lou :: site

M'en fous, même sans son j'préfère Dalida et c'est pô elle qui viendra me couper les cheveux en quatre.
Catherine Kintzler a un charme, l'ennui, c'est qu'un de ses lutins, dont j'ai partagé le banc dans une classe, aussi et s'il n'a rien perdu de son charme... je suis mort, comme la mer dont la ligne est au niveau de mon horizon intellectuel.
Pas loin de la ligne bleue des Mauges.

3. Le mercredi 21 janvier 2009 à , par licida :: site

Je ne vois vraiment pas où est le problème! D'autant que sur la photo, on reconnait très bien Dalida dans sa période egyptienne et Véronique Samson avec une barbe postiche.

4. Le mercredi 21 janvier 2009 à , par Ouf1er

En tous cas, j'espere que l'auteur des "commentaires" de présentation a été payé à hauteur de sa suprême inspiration :
"C'est l'opéra de l'amour fou. la musique est puissante, obsédante, paroxystique" (Tristan & Isolde)
"Sa comédie est humùaine, terriblement humaine. Croquée sans concession. Mais quand Mozart montre les dents, ce sont celles du sourire." (Les Noces de Figaro)
"Soupçons, dépit, doutes, calomnie : la musique mine (sic) la superbe du héros qui apparait pourtant inébranlable et en gloire. (Otello)

5. Le mercredi 21 janvier 2009 à , par lou :: site

Comme Ouf1er, j'avais admiré la présentation. Je n'ai pas eu la cruauté de citer. J'ai encore des progrès à faire.
Je ne sais pas si

mine

mérite un (sic), puisque malgré la musique tout en soupçons, dépit, doutes,calomnie, le héros apparaît pourtant glorieux.
Question.
Ce coffret est en grande partie un coffret "James Levine". Qui connaît ses ou ces interprétations ?
Je dois avoir un James Levine quelque part, mais je n'entends pas quel peut être l'esprit de sa direction.
Pour le reste, le Tchaïkovski de Georg Solti devrait être bien, Mozart/Eliot Gardiner peut-être, et Alfano est sans doute rare.
Je pose des questions à quelques euros, mais ce n'est pas parce que c'est bon marché qu'il faut collectionner, j'aurai des doublons, avec l'image certes mais j'aime bien aussi écouter sans images.

[j'ai déjà d'autres coffrets Télérama, dont un avec le (ou presque) dernier concert de Gainsbourg, que je me réjouis de recommander à David-fan-de-Serge]

6. Le samedi 24 janvier 2009 à , par WoO

Quelle honte ! Je suis plié de rire, je n'avais pas repéré cette énorme boulette. Je vais avoir des scrupules à acheter ce DVD dans 15 jours (même si j'aime beaucoup Dalida :D

7. Le samedi 24 janvier 2009 à , par DavidLeMarrec :: site

@ Lou : Ta blague est un peu capillosectionnée, non ?

@ Licida : En grande forme ! Je m'incline devant ton expertise archéologique.

@ Ouf 1er : "C'est l'opéra de l'amour fou. la musique est puissante, obsédante, paroxystique" (Tristan & Isolde)
=> Ose dire que ce n'est pas vrai !

@ Lou II : Je pense que le plus excellent des Ouf sentait comme un petit côté Marie-Aude Roux dans la formulation qui mélange l'abstrait et le concret de façon un peu confuse. Ca reste tout à fait honorable à mon avis, mais lorsqu'on a les phrases de la grande critique dans l'oreille, je crois qu'on sourit forcément. :-)

@ Lou III :
=> Alors, Levine, c'est le directeur musical du Met (quels fainéants ces visiteurs, pas capables de te répondre !). Ca dépend grandement des répertoires, de l'excellence enflammée (Mozart) à l'accentuation des facilités (Verdi).
En règle générale, on peut dire que c'est un peu ample, très dramatique, pas toujours subtil dans les effets. J'imagine qu'il tire très fortement l'oeuvre du côté de Wagner, mais ce doit être largement honorable.

L'Onéguine de Solti est très bien, un peu rectiligne comme à son habitude, mais c'est vraiment parmi ses meilleurs enregistrements, et très bien distribué. Attention, c'est un film, donc tu as droit au play-back et à la Petite Maison dans la Prairie pour le jardin de Madame Larina... C'est franchement vilain, à rapprocher de certains clips dans les champs qui semblent tournés en studio devant un poster...
Par ailleurs, WoO signalait que la durée en était sensiblement plus brève que le CD (bien sûr intégral avec Solti), ce que je ne comprends pas.

Pour le reste, le Tchaïkovski de Georg Solti devrait être bien, Mozart/Eliot Gardiner peut-être, et Alfano est sans doute rare.

Alfano, oui, c'est plutôt rare et c'est chouette (très accessible aussi). Quant aux Mozart avec Gardiner, c'est une mise en scène très classique, un peu épurée, tout à fait regardable et bien interprétée : ce n'est pas la folie, mais c'est déjà très très bien.

[j'ai déjà d'autres coffrets Télérama, dont un avec le (ou presque) dernier concert de Gainsbourg, que je me réjouis de recommander à David-fan-de-Serge]

Je ne crois pas avoir confessé quelque part une répulsion particulière pour Gainsbourg, j'en ai même beaucoup écouté à une époque (pas véritablement par choix, c'est vrai).


@ WoO : Si j'ai bien suivi ce que précisait Catherine Kintzler, l'erreur n'est pas reportée sur le DVD, donc inutile de te précipiter pour thésauriser cet incunable.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(11/9/2010)

Chapitres

Archives

Calendrier

« janvier 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031