Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


mercredi 1 avril 2009

Le disque du jour - XXXI - Glazounov, Symphonies (Fedoseyev)

--

Juste un mot pour rappeler à quel point ces oeuvres sont remarquables. Les deux premières sont assez tchaïkovskiennes, d'un romantisme central (la Deuxième est déjà terriblement intense).

Le début de la Quatrième, avec son long solo impressionnant de cor anglais, est également difficilement oubliable. Il faudra y revenir, mais en l'absence de temps pour tout traiter : il faut vraiment les écouter. Du côté 'optimiste' de la musique russe, entre Glinka et Tchaïkovsky, loin des tourments soviétiques de Myaskovsky-Popov-Chostakovitch-Tichtchenko et compagnie.

Du romantisme typique, lyrique, habile. Qui touche juste à tous les coups, à la fois mélancolique et enthousiasmant.

La version de Fedoseyev (épuisée), quoique souvent brouillonne, bénéficie d'un engagement idéal. Ces symphonies fonctionnent cela dit fort bien avec les visions plus classicisantes et objectives de type Serebrier (récente).

--

Les deux que nous citons, parmi d'autres, sont audibles sur MusicMe - pratique en particulier pour celle que nous recommandons.

Carnet d'écoutes - (encore) un autre possible du Winterreise

Un peu de promotion pour un DVD (...) du Winterreise, assez hors du commun.

Jorma Hynninen, un baryton majeur de ces trente dernières années, incontournable aussi bien en Almaviva que dans le Prisonnier de Dallapiccola, propose une lecture assez personnelle du cycle.

--

Malgré son accent très bizarre, l'allemand sonne bien, rythmé avec naturel (à défaut d'idiomatisme). Surtout, son parcours a le mérite de tourner le dos à tout le spectaculaire que permet spontanément la science des contrastes de Schubert, à toute complaisance dans l'affliction aussi.

Au long des pièces domine une sorte murmure hors du monde, calmement halluciné - ou le wanderer est fou, ou il est déjà mort.

Le tout servi par une maîtrise instrumentale d'une très belle rondeur, parfaitement adaptée à ce parti pris. Le pianiste Ralf Gothóni, intense et discret, fait corps avec cette conception.

--

Extraits vidéo :

Suite de la notule.

David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« avril 2009 »
lunmarmerjeuvensamdim
12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930