Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


[avant-première] Opéra de Bordeaux, saison 2010-2011


Voici plus d'une semaine que nous disposons du programme de la saison à venir, grâce à l'indiscrétion d'une de nos taupes d'un de nos fidèles lutins dans la place.

Pour les curieux qui souhaitent lire tout de suite ce qui sera dévoilé dans quelque temps, voici, par ordre chronologique (et avec nos présentations) :

  • Lully : Atys.
    • Ce sera la recréation de la mise en scène de Villégier, avec William Christie. C'était annoncé depuis plusieurs mois à présent.
  • Rossini : L'Italiana in Algieri ("L'Italienne à Alger").
    • Une des oeuvres les plus populaires de Rossini, mais très réussie, il est vrai, aussi bien les mélodies que les ensembles ou le rythme dramatique. Dommage que le Turc en Italie qui lui fait pendant ne soit pas plus souvent joué à sa place en revanche, car l'oeuvre (avec certes moins de ces morceaux de bravoure qu'aiment les mezzos graves - pas de rôle de ce type) est d'une encore plus grande fluidité musicale, pétrie d'ensembles inspirés, et beaucoup plus drôle.
  • Offenbach : La Belle Hélène.
    • Classique de l'opéra-comique fin de siècle. Attention, les productions d'opéra-comique (et d'opéra bouffe italien) sont encore nos jours traitées sur le mode "opérette" à Bordeaux (au fil des années, délocalisées au théâtre Fémina ou au tout nouveau Casino, où l'acoustique est au demeurant fort bonne...) : aussi, il ne faut pas forcément s'attendre à des distributions ambitieuses (ce peut arriver, comme Isabel Leonard en Périchole la saison passée ou Martine Olmeda dans la précédente production), souvent confiées à des choristes de l'Opéra (dont la technique varie de très correcte à très faible), dans des décors qui n'échappent à la littéralité que par souci d'économie, et avec un sens de l'humour pas franchement raffiné.
  • Bizet : Carmen.
    • C'est un opéra traditionnel à Bordeaux, où son directeur musical d'alors, Alain Lombard, a réalisé notamment un enregistrement avec la jeune Béatrice Uria-Monzon (qui a étudié le chant au CNR de Bordeaux). Et c'est une des oeuvres, avec Werther ou Thaïs, par exemple, que cet orchestre réussit remarquablement. Les dernières représentations, il y a quelque chose comme dix ans, avaient été raccourcies de moitié à cause d'une grève, c'est donc un retour assez logique.
  • Richard Strauss : Ariadne auf Naxos ("Ariane à Naxos").
    • Les oeuvres germaniques fin de siècle ou début vingtième sont rares à Bordeaux, c'est donc une petite audace que celle-ci, à ne pas manquer si vous êtes intéressés, de peur que ce ne soit pas de sitôt.
  • Rolf Liebermann : Die Schule der Frauen ("L'Ecole des Femmes").
    • L'ancien directeur de l'Opéra de Paris a déjà sa petite célébrité comme compositeur d'opéra (Medea notamment). L'Ecole des Femmes est une oeuvre réjouissante, bondissante, quelque part entre le Strauss de conversation de Capriccio et une harmonie plus radicale qui doit autant à Berg qu'aux dérisions d'un Schulhoff (dans son versant le plus léger, pas celui de son opéra Flammen). Son langage raffiné mais primesautier n'est pas sans rapport avec l'Ariane à Naxos également proposée. Un vingtième siècle très accessible, aussi bien pour texte que pour musique, qui contrastera avec le Balcon d'Eötös de cette saison.
    • On peut d'ores et déjà y annoncer la participation de Paul Gay, devenu un habitué des lieux (aussi bien pour la salle que pour ce type d'esthétique).


L'Or du Rhin (Das Rheingold) qui avait filtré et annonçait possiblement un Ring intégral (on le joue rarement seul) semble ou repoussé ou annulé (de même peut-être que les Contes d'Hoffmann par Laurent Pelly, coproduit avec Bordeaux, mais très malheureusement jamais représenté sur place faute de subsides - nombre de personnages, prestige des interprètes, etc.).

Saison courte, mais engageante. J'aurais volontiers entendu le Liebermann, pour ma part (et je me rendrai voir Atys à l'Opéra-Comique).


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=1522

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« avril 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930