Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


dimanche 17 septembre 2017

2017-2018 [n°5] – La Philharmonie de la Radio de Hanovre à Paris


Ou NDR Radiophilharmonie Hannover, ici dirigé par Andrew Manze (oui, le violoniste baroque).

Un de mes orchestres-chouchous en Europe, et un des chefs les plus intéressants du moment, reconverti avec succès dans un vrai rôle de chef d'orchestre traditionnel doté d'une identité sonore assez passionnante – à l'instar de Christoph Poppen (ci-)devant lui.

C'est le second orchestre de la NDR (Radio nord-allemande), beaucoup moins célèbre que le Sinfonieorchester des NDR (Norddeutschen Rundfunks), mais que j'aime encore davantage. J'en dis un mot ici.

Le concert a tenu toutes ses promesses – heureusement, car il fallait choisir avec L'Orfeo de Gardiner que je veux voir depuis toujours, même s'il a renoncé aujourd'hui à l'exaltation de la danse de son studio, au profit de la contemplation (avec le miraculeux Krystian Adam en prime).

Pour le programme et les impressions, c'est par ici.

--

Vous pouvez aussi retrouver deux de mes chouchous orchestraux européens dans cette notule : celui de Francfort-sur-Oder et celui du Museum de Francfort-sur-le-Main.
Par ailleurs, il existe une entrée similaire sur tous les orchestres berlinois (qui ne sont pas vilains non plus), et je prépare depuis quelques mois une série sur les Néerlandais, qui contiendra aussi un chouchou – le Symphonique des Pays-Bas, sis à Enschede. Là-bas aussi, les dénominations sont plutôt encombrées et abondamment entrelacées.

2017-2018 [n°4] – La Clemenza di Tito par Currentzis


Comme déjà annoncé, je tâche de recentrer CSS sur les notules qui m'amusent le plus (pédagogiques sans date de péremption, petits émerveillements, etc.).

Néanmoins, je jette toujours à la volée quelques impressions de concert, que je ne retranscrirai pas toujours, pour gagner du temps.

En l'occurrence, il suffit de dérouler ce fil. À la fois très intéressé et partagé, pour des raisons similaires (primauté musicale, drame secondaire) et opposées (un peu déçu, malgré les bidouillages, que ce ne soit pas plus neuf) à son Don Giovanni, déjà commenté en ces pages. Par ailleurs, le plus réussi tenait peut-être dans les parties ajoutées (difficilement justifiables, mais exceptionnellement jouées…) – et c'était salutaire, puisque pour ajouter les morceaux de Messe en ut, Currentzis a non seulement coupé quasiment tous les récitatifs (partiellement de Süßmayr, disons pour faire vite), mais aussi le numéro « Quello è di Tito il volto » ! Il fallait vraiment que ce fût très beau pour ne pas paraître uniquement scandaleux.

(Le temps épargné est mis à profit pour boucler la notule sur les opéras à voir en Province et en Europe.)

--

Sur l'œuvre elle-même, vous pouvez retrouver cette notule qui s'interroge sur l'origine de l'émotion, chez Mozart, autour d'un extrait de la Clémence regardé de plus près.

David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(9/8/2006)

Chapitres

Archives

Calendrier

« septembre 2017 »
lunmarmerjeuvensamdim
123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930