Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Sens de la mesure

Olivier Pastré ce matin sur France Culture :

Le sommet du G8 a une fois de plus stigmatisé le Yuan.

Perso, j'aurais plutôt dit crucifié.

La question reste entière au sujet de ce que cela signifie.

Après écoute de la chronique intégrale, on s'aperçoit que cela veut dire "suggéré de réévaluer" (un synonyme évident que nous n'avions pas relevé, honte à nous).
Plus exactement, ce serait ici "insinuer dans les esprits le caractère prédateur de la Chine afin d'obtenir à moyen terme une hypothétique réévaluation de sa monnaie de façon avantageuse pour les grandes puissances économiques établies". Tout bêtement.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=530

Commentaires

1. Le mardi 27 février 2007 à , par jdm

Bonsoir David,

Cette obscurité sur ta croisade contre la stigmatisation me fait mal aux yeux.
Et au coeur.
Je tiens la chandelle contre.

Plusieurs hypothèses :
1. Tes lecteurs sont tous (ou presque) des monteverdiens de stricte observance, ceux que tu as fustigés dans un récent commentaire sur "BaaAAAAAARRbaaaaAAAARHAaaaa".
2. A force de crier au loup stigmate, tu n'es plus entendu.
3. Nous avons tous, un jour, péché : que l'innocent nous marque du premier stigmate.
4. Le truc "obscurité>chandelle>lumières" ne fonctionne plus.

Tu as droit à un recours au public, un 50/50, un appel à un ami.

Du Littré avant toute chose.
"Stigmatiser, 2. Fig. Imprimer à quelqu'un un blâme sévère, une flétrissure publique. On l'a cruellement stigmatisé dans ce pamphlet."
Dans cette acception, on ne saurait stigmatiser le Yuan.
Cherchons la traduction de cette malheureuse expression en chinois traditionnel.
Nous trouvons "打烙印元", ce qui signifie, doit-on le dire, "frapper au coin le Yuan". Le sens figuré n'est pas repéré, encore moins l'allusion chrétienne, ce n'est pas étonnant.
Avant le XVIe siècle, dans nos contrées et un peu ailleurs, les monnaies étaient fabriquées à l'aide de pièces d'acier portant, en creux, l'empreinte à marquer. Ces outils s'appelaient des coins (en anglais, 'coin'). L'historique de référence est sur http://classes.bnf.fr/franc/reperes/fabric.htm.
Qu'en est-il de la volonté des Grands 8 de frapper la monnaie chinoise ? Point de polémique ici.
Désormais, nous enverrons au coin ceux qui veulent stigmatiser de pauvres choses.
Bien à toi, David.

2. Le jeudi 1 mars 2007 à , par DavidLeMarrec

Bonjour Jdm !

J'apprécie hautement, crois-moi, le scrupule religieux avec lequel tu respectes mes meilleurs titres, tel BaaAAAAAARRbaaaaAAAARHAaaaa. Et le zèle avec lequel tu porgi il lampione, Taddeo caro.

Plusieurs hypothèses :
1. Tes lecteurs sont tous (ou presque) des monteverdiens de stricte observance, ceux que tu as fustigés dans un récent commentaire sur "BaaAAAAAARRbaaaaAAAARHAaaaa".

Mais pas du tout ! J'ai une grande tendresse pour ces monteverdiens amoureux du lait-cassis.

Néanmoins, lorsque mon immeuble a brûlé et moi dedans, qui m'a appelé pour revendiquer l'attentat ? Un monteverdien désintéressé, comme par hasard. Avec un truc du genre "quoi, tu es encore vivant ?".

[Si j'ajoute que cela est véridique, personne ne me croira.]


2. A force de crier au loup stigmate, tu n'es plus entendu.

J'ai bien "épingler" en réserve, qu'on nous sort pour tous les rapports, mais c'est moins drôle.
Et pour "alternative", j'ai moi-même délibérément appelé à la désobéissance civile.


3. Nous avons tous, un jour, péché : que l'innocent nous marque du premier stigmate.

A tel point qu'on traduit Die Gezeichneten de Schreker (les Marqués) par Les Stigmatisés. Sigh.


4. Le truc "obscurité>chandelle>lumières" ne fonctionne plus.

J'ai bien pensé à le remplacer par "insolences"... Non mais.


Tu as droit à un recours au public, un 50/50, un appel à un ami.

Je n'appelle pas Jdm, il ne s'exprime que par rébus. Quant au public de CSS, je le crois acquis à notre sainte cause : Pour cette cause sainte, j'obéirai sans crainte à ce lieu à ce roi(telet) !
Il n'est donc pas le plus impartial. Je te laisse donc appliquer les pourcentages, j'ai confiance en ta sagesse de patriarche, et je baise dévotement ton aube.


Du Littré avant toute chose.
"Stigmatiser, 2. Fig. Imprimer à quelqu'un un blâme sévère, une flétrissure publique. On l'a cruellement stigmatisé dans ce pamphlet."
Dans cette acception, on ne saurait stigmatiser le Yuan.
Cherchons la traduction de cette malheureuse expression en chinois traditionnel.
Nous trouvons "打烙印元", ce qui signifie, doit-on le dire, "frapper au coin le Yuan". Le sens figuré n'est pas repéré, encore moins l'allusion chrétienne, ce n'est pas étonnant.
Avant le XVIe siècle, dans nos contrées et un peu ailleurs, les monnaies étaient fabriquées à l'aide de pièces d'acier portant, en creux, l'empreinte à marquer. Ces outils s'appelaient des coins (en anglais, 'coin'). L'historique de référence est sur http://classes.bnf.fr/franc/reperes/fabric.htm.
Qu'en est-il de la volonté des Grands 8 de frapper la monnaie chinoise ? Point de polémique ici.
Désormais, nous enverrons au coin ceux qui veulent stigmatiser de pauvres choses.

Je me range sans hésiter à ton oracle - à vrai dire, j'attendais ton secours comme le Messie. Olivier Pastré voulait donc dire que la Chine devait porter le bonnet d'âne, c'est lumineux.

Mais que veux-tu, cette croisade, c'est ma croix. Le Petit Jésus me punit de quelque crime que je n'ai pas commis.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« février 2007 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728