Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


vendredi 12 mars 2010

[vidéo] L'avenir des instruments de musique


Dans la série : Jacques Attali prédit l'avenir. Une vidéo assez amusante sur le sujet, truffée d'approximations, mais sympathique.


On ne va pas jouer à relever toutes les distorsions (le violon instrument du XIXe, la viole de gambe et le clavecin indispensables pour jouer Machaut, le clavecin pour lequel on ne compose plus, la musique sérielle sans mélodie). Sa prospective est purement un choix théorique, sans aucun nécessité (on pourrait soutenir des théories inverses avec le même discours un peu vague), mais le panorama est assez divertissant.

Je note juste l'illusion d'optique assez révélatrice qui consiste à formuler que la musique de cinéma serait une innovation, car opposée à la musique abstraite. Alors que la musique abstraite, de même que le théâtre non chanté, est une exception occidentale qui tient en très peu de siècles ! L'infinie majorité des musiques existant par le monde sont des musiques de culte, de danse, ou destinées à soutenir un chant.

Mais d'un point de vue classicocentré, en effet, la 'musique pure' semble la norme ; et Jacques Attali n'échappe pas à ce travers, malgré ses efforts méritoires, en parlant de la nécessité de maintenir des instruments pour jouer du répertoire passé. C'est une contrainte qui n'existe, il me semble, que depuis 1965 en Europe occidentale pour la musique classique antérieure à 1900 - pour les autres types de musique, pour les autres époques de composition et même pour les autres pays (Europe slave, Amériques...), on n'a pas cette démarche, qui est tout de même, même si à la mode, de l'ordre de l'infinitésimale exception. Il est vrai qu'elle a eu un impact considérable sur les modes de jeu et sur les publics, mais c'est cependant s'abuser que de considérer qu'il s'agit d'un mouvement de fond massif...
Partout ailleurs, on utilise les instruments actuels qu'on a sous la main pour jouer ce qu'on a envie. Et très souvent, au demeurant, on remet la musique ancienne au goût du jour, ou sinon on l'oublie. Comme autrefois en Europe.

David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(9/4/2014)

Chapitres

Archives

Calendrier

« mars 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031