Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


[Sélection lutins] – Les plus beaux concertos pour clarinette


Toujours sur le même modèle que les autres remises des putti d'incarnat : il s'agit de signaler des oeuvres, souvent assez peu diffusées, qui me paraissent apporter un supplément aux corpus habituellement joués. Pour donner un peu la mesure de mes inclinations, je laisse les oeuvres célèbres qui me plaisent dans la liste.


Ce n'est donc surtout pas une hiérarchie, et l'absence de tel ou tel standard (pas vraiment le cas, en l'occurrence !) ne prête pas vraiment à conséquence, ce sont plutôt les noms qui donneront des idées de découverte qui seront précieux.

La liste des concertos pour clarinette étant particulièrement imposante (surtout au vingtième siècle), je ne prétends bien sûr pas en avoir fait le tour. Je propose simplement certains titres qui me séduisent tout particulièrement. Les astérisques indiquent simplement mon intérêt personnel, sans lien avec la qualité mesurable des oeuvres.

Tout complément est bien évidemment bienvenu !

1791 - Mozart*
fin XVIIIe - Cartellieri, n°1**
fin XVIIIe - Cartellieri, n°3**
fin XVIIIe - Cartellieri, Double
fin XVIIIe - Cartellieri, Allegro aperto
1802 - Krommer, Double n°1 (Op.35)*
1808 - Spohr, n°1
1810 - Spohr, n°2*
1811 - Weber, n°1**
1811 - Weber, n°2
1821 - Spohr, n°3
1828 - Spohr, n°4*
1928 - Nielsen
1936 - Fernström, Op.30*
1948 - Copland*
1955 - Lutosławski, Préludes de danse
1969 - Boulez, Domaines (clarinette et ensemble)
1977 - Corigliano
2002 - Hillborg, Peacock Tales*
2001 - Hakola**
2003 - Mantovani, Mit Ausdruck* (clarinette basse)

Les oeuvres les plus distinguées sont en réalité les plus intensément jubilatoires : Cartellieri excelle dans cette veine exaltée, le premier de Weber combine tous les charmes d'un romantisme tempêtueux et d'un mouvement lent à la grâce mozartienne (le second est encore plus beau de ce point de vue !), enfin chez Hakola on bénéficie d'une extraversion très dansante, rare dans la musique contemporaine.

On remarquera aussi la tendance à la citation chez Hillborg et Mantovani ; le premier n'hésite pas à citer Tosca et à jouer de l'orientalisme, avec un babil protéiforme ; le second utilise des thèmes tirés de Schubert (Marguerite au rouet est le plus reconnaissables) pour bâtir l'univers de strates emboîtées et de transitions timbrales qui font sa spécificité (une de ses plus belles oeuvres).

On remarque la concentration temporelle au tournant du XIXe siècle ; il faut dire que les mouvements lents des cinq compositeurs représentés sont d'une poésie ineffable (Weber et Spohr atteignent les sommets mozartiens dans le domaine, et les autres, dans le même esprit, n'en sont pas loin) — ce ton mélancolique et lyrique sied idéalement à la clarinette, et a manifestement été exploité à grande échelle avec les mêmes recettes que le fameux mouvement lent du concerto de Mozart, chef-d'oeuvre évidemment, mais qui n'apparaît plus aussi isolé. (Par ailleurs, ses mouvements extrêmes sont sensiblement moins intéressants, ce qui n'est pas forcément le cas de la concurrence !)

L'instrument a en plus le mérite d'une grande étendue qui permet la virtuosité, d'une multiplicité de timbres qui ouvre la voie aux changements de caractère et de couleur jusqu'au sein d'un même mouvement, et pour couronner le tout une propension évidente au lyrisme, avec un timbre immédiatement émouvant (un peu le syndrome Ferrier ou Hunt-Lieberson) — idéalement taillé pour la forme concerto, que je ne prise guère de coutume, la virtuosité ayant tôt fait de remplacer la finition musicale de la composition, et les ficelles techniques s'imposant aisément comment le coeur du discours.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=2276

Commentaires

1. Le dimanche 7 juillet 2013 à , par Music Privilège :: site

Une sélection très complète à laquelle j'adhère totalement !

Par contre, je pense qu'il serait intéressant de proposer plus de détails sur les concertos, notamment pour les néophytes qui ne les retrouveront pas forcément.

Par exemple : 1. Wolfgang Amadeus Mozart - Concerto pour clarinette en la majeur K 622

2. Le dimanche 7 juillet 2013 à , par David Le Marrec

Et aucun à ajouter ?

Content d'avoir l'aval d'un clarinettophile dûment certifié.

3. Le mercredi 12 février 2014 à , par sk†ns

Et alors, où est celui de Lindberg ?

4. Le mercredi 12 février 2014 à , par DavidLeMarrec

Bonjour Skoteinos !

Ça faisait une paye...

Effectivement, celui de Lindberg, bien vu, je pourrais / devrais l'ajouter ! C'est même un univers qui lui sied assez bien, la brillance concertante au sein d'une masse foisonnante – et il est plutôt sobre ici, étonnamment.

Merci !

5. Le mercredi 2 avril 2014 à , par pube

The time at the turn of the nineteenth century concentration we note, that the slow movements of the five composers represented are ineffable poetry. It is very significant in the present world too.Because we havent achieved big changes in the poetry.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« juillet 2013 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031