Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Petits motets italiens et français du XVIIe siècle — Ensemble Tirsi e Clori


Simplement un mot pour ce concert donné dans la chapelle du lycée Henri IV par le petit Ensemble Tirsi e Clori (spécialisé dans le XVIIe siècle), et un programme peu couru, donné dans le cadre du Festival Marin Marais.

¶ Pelegrini : Laudate Dominum
¶ Grandi : Egredimini, filiæ Sion
¶ Cavalli : O quam suavis et decora
¶ Sances : Vulnerasti cor meum
¶ Du Mont : Converte oculos tuos, Quand l'esprit accablé, Desidero te millies
¶ Lorenzani : O sacramentum pietatis, Litanies à la Vierge


Musiques instrumentales pour théorbe de Pittoni (Xe Sonate) et Piccinini (XIIe Toccata), et Suite en ré pour viole de Machy.

--

Le principe du Festival Marin Marais est astucieux : adhésion indispensable pour assister aux concerts, mais elle est de 10€, se remplit en quelques instants, et permet d'accéder à tous les concerts (où l'on présente le chapeau à la sortie). La programmation est plutôt centrée sur la musique instrumentale, et est très inégalement servie, depuis les pièces de viole par la Princesse Margaux Blanchard jusqu'à d'autres concerts pas aussi passionnants.

Ensemble Tirsi e Clori

  • Anne Delafosse, soprano
  • Françoise Lemée, soprano
  • Yves Müller, ténor
  • Frédéric Gruber, basse
  • Marie-Françoise Bloch, dessus et basse de viole
  • Charles Henry Beneteau, théorbe et guitare baroque
  • Pierre-Étienne Nataf, théorbe et guitare baroque

En l'occurrence, j'ai passé un petit moment à me demander s'il s'agissait d'excellents amateurs ou de professionnels paumés (seconde option en fait) : cette musique réclame une certaine ardeur pour en exalter l'expression — du Beethoven ou du Wagner joués froidement fonctionnent assez bien ; du Cavalli ou du Lully s'effondrent sur eux-mêmes. Or, en l'occurrence, chacun semblait très occupé à bien faire sa petite partie, et il ne se passait pas grand'chose — il est vrai aussi que l'accompagnement sans clavier manquait peut-être de corps, surtout vu la timidité de la gambe et la réalisation uniquement par accords de théorbes (ça ne dansait pas beaucoup, assurément).

Je suppose qu'ils devaient morts de trouille (pourtant leur agenda est chargé !), parce qu'en seconde partie, c'était beaucoup mieux (y compris sur les mêmes dispositifs et compositeurs). Les deux sopranes étaient très à l'aise (en particulier Anne Delafosse, la plus habitée de l'équipe), mais les hommes devaient avoir une crève de tous les diables — Frédéric Gruber, pâle comme la mort, peinait à tenir debout (et la voix sonnait comme non travaillée) et Yves Müller, malgré un timbre fantastique (on dirait Max van Egmond, vraiment) chantait très bas, régulièrement au tiers et ou au quart de ton inférieur (ce qui n'est pas logique vu son très bon niveau technique).

Quoi qu'il en soit, un programme de ce genre est une gourmandise. Les motets déclamatoires rarement donnés de Cavalli et Sances étaient en plus très bien réussis, et Converte oculos meos d'Henry du Mont (qu'on peut retrouver dans le beau disque de Bruno Boterf chez Ricercar) demeure un bijou de sensibilité Grand Siècle, frémissant de couleurs légères.

On peut entendre l'Ensemble Tirsi e Clori plus en forme sur leur chaîne DailyMotion, par exemple en 2013 à Guérande.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=2554

Commentaires

1. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par clairem

Que voilà un commentaire de mauvais jaloux! En tout cas d'un sourdingue ! Car les très longs applaudissements unanimes du public emballés par l'interprétation de la violiste et enthousiaste pour les chanteurs prouvent le contraire de votre avis d' imbécile. Evitez nous vos commentaires et allez vite au dodo!

2. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par hok6sai

D'accord avec clairem ! Venus par hasard avec des amis, ns avons beaucoup apprécié et découvert une musique inconnue de nous! Les pièces de viole seule nous ont particulièrement émues et le reste du programme ns ont fait oublié une dure journée! Nous avons été enchanté! Votre commentaire est inadapté!

3. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par victoire77

Mais qui c'est ce David lemarec qui se prend pour un critique musical? Cette soirée etait superbe! Bravo à tous !

4. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par Eleusis

Évidemment que c'était superbe! Une excellente prestation de tous! Les critiques baroqueux sont insupportables!

5. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par DavidLeMarrec

Grandiose.

Parmi les choses à améliorer chez Tirsi e Clori, il faudra donc ajouter ne pas laisser Tatie faire joujou avec le PC du salon.

Madame, si vous voulez troller, quelques conseils pratiques :

¶ ne pas envoyer quatre fois un message similaire en vingt minutes ;

¶ ne pas utiliser la même IP SFR du relais de Vincennes ;

¶ ne pas exagérer l'outrance : un simple spectateur lirait les nuances écrites au lieu de se sentir lésé par une appréciation mitigée.

Le bon troll est le troll subtil, celui qui ne laisse pas percevoir son origine, celui qui déstabilise, celui dont la perfidie n'a d'égale que la duplicité, capable de vous ronger de doute, de vous épouvanter de vous-même.

À ce titre, sans vouloir être désagréable, je suis désolé de vous dire que votre troll est assez médiocre. Au mieux divertissant.


Sinon, vous auriez pu aussi poster un message poli avec votre avis (même biaisé), ça aurait été parole contre parole, au lieu de faire croire que l'Ensemble que vous voulez défendre (en plus, vous défendez particulièrement la gambiste, ce qui ne doit pas être très confortable pour elle) serait capable d'agresser ses spectateurs.
À mon avis, vous leur nuisez davantage qu'à moi… Mais si vous voulez absolument poursuivre, je vous en prie, mon bac à sable est tout entier ouvert pour vos pâtés.


Madame, j'ai l'avantage de rester votre humble hôte,
DLM

6. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par clairem

Il n'empêche Monsieur, que vous êtes malveillant et de mauvaise foi!

7. Le dimanche 9 novembre 2014 à , par DavidLeMarrec

… dit la personne qui vient de m'invectiver sous diverses identités fictives.

Je vous en prie, continuez, je savoure.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(14/4/2009)

Chapitres

Archives

Calendrier

« novembre 2014 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930