Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


[Nouveauté] Purcell — Music for Queen Caroline — Christie


Un minuscule mot sur cette nouvelle parution, parce qu'elle confirme des choses déjà glissées auparavant.


Paru chez le nouveau label autoproducteur des Arts Florissants, mais en imitant les polices et les coloris de l'ère Erato.


Le programme de ce nouveau disque est beau et cohérent, trois hymnes sacrés autour de la figure maîtresse de l'inspiration de Purcell, en tout cas concernant la musique de circonstance. On remarque en particulier The Ways of Zion Do Mourn, cantate pour les funérailles de la Reine, et qui devint la première partie (et de loin la plus belle) d' Israel in Egypt dans les deux versions de 1739 (voir là la nomenclature et la discographie) — l'un des chefs-d'œuvre de tout Haendel, avec ses lents chœurs de déploration homophoniques ou tuilés…

--

Et pourtant, quelle mollesse inaccoutumée ! L'orchestre semble relativement vaste, il est vrai, mais c'est surtout le trait qui s'est embourgeoisé :

¶ les attaques sont douces, et n'était le grain plus acide des cordes, on croirait entendre un orchestre traditionnel ;

¶ mais surtout le chœur, qui n'a jamais été le mieux articulé du marché, marque un relâchement tout de même sans précédent… dans la lignée de ce qu'on a pu remarquer au fil de ces dix dernières années. Comme si Christie s'était désintéressé de la formation à la déclamation qui a fait tout le prix (incommensurable) de son apport au chant et au style baroques.

Parrott et Mallon, qui ne sont pourtant pas des excités notoires, parviennent à une tout autre intensité dans cette pièce, qui paraît seulement jolie ici, sans la virtuosité de l'Ensemble Aradia ni les appuis menaçants du Taverner Consort.

Décevant, mais cela poursuit les observations faites depuis plusieurs années à présent : Christie semble avoir renoncer non seulement à l'exploration, mais surtout à l'exigence verbale… Comme il était un peu le seul à alimenter le marché en la matière (chaque grand interprète se formant auprès de lui avant de mener sa carrière, parfois même hors du baroque), que va devenir le baroque français si personne n'est là pour l'alimenter en chanteurs formés à la déclamation musicale ? Ce répertoire, à en juger par plusieurs concerts entendus récemment, pourtant par les meilleurs ensembles (et irréprochables instrumentalement), semble en danger de redevenir ennuyeux, un passage obligé d'ouverture de concert, le temps de bercer les mélomanes les plus faibles dans un sommeil sans retour.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=2582

Commentaires

1. Le lundi 15 décembre 2014 à , par Bara Spinozuch

Dans sa dernière interview qobuz (pour une fois qu'ils font quelque-chose de correct...), Skip Sempé dit beaucoup de choses intéressantes à ce sujet. En particulier au sujet de l'orientation très vocale des arts flos. Il est très bien ce Skip.

2. Le lundi 15 décembre 2014 à , par DavidLeMarrec

Je suis allé écouter (ça se trouve , un peu avant 30'), effectivement c'est globalement intéressant (en particulier sa filiation revendiquée avec Leonhardt, Brüggen et Harnoncourt, qui à l'exception des timbres, ne se perçoit pas vraiment dans les résultats), à défaut d'être spectaculairement neuf.

L'orientation vocale des Arts Flo, c'est même leur raison d'être dès le départ…

Ce qu'il dit sur les valeurs du chef attaché aux instruments paraît frappé au coin du bon sens, mais dans les faits, la maîtrise orchestrale de Christie est quand même tout autre que celle de Sempé ou même de Brüggen (donc ici encore la distinction idéologique ne se vérifie pas vraiment dans les produits finis, c'est frappant).

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2014 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031