Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Opéra-Comique : l'intégrale


Les Archives Numériques de l'institution viennent d'ouvrir… et on peut y trouver les livrets, rapports de censure et programmes de salle des œuvres qui y furent données… même les plus anciens !

https://dezede.org/dossiers/archives-opera-comique/data?order_by=creation_date&page=3


On vérifie par exemple, pour ce programme de salle de 1931, que la publicité envahissante n'est pas fléau si contemporain : toutes les pages de gauche y sont consacrées, et celle de droite n'en est pas exempte pour autant. Avec la verve un rien effrontée des publicitaires du temps.
En revanche, la présentation française y est traduite en anglais, ce qui n'est pas forcément resté la norme dans les salles françaises.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=2592

Commentaires

1. Le mardi 23 décembre 2014 à , par Diablotin :: site

Ah la fameuse bière de Dortmund !!! Elle existe aussi en bière de Noël ?

2. Le mercredi 24 décembre 2014 à , par Diablotin :: site

A propos de pubs envahissantes, je me faisais dernièrement la réflexion que leur part très réduite, désormais, dans les revues musicales, traduisaient bien la "crise" de l'industrie du disque : il me souvient notamment qu'au début du CD, chaque grande firme discographique se payait son encart de 4 à 8 pages, que dans les années 70, EMI et DGG se tiraient la bourre avec de pleines pages du dernier Karajan -les autres interprètes se partageant une autre page-... Ce temps semble bien loin désormais ! Quant aux programmes de concert, ce sont les sponsors non musicaux qui sont le plus présents, me semble-t-il.

3. Le mercredi 24 décembre 2014 à , par DavidLeMarrec

Très juste : dans les programmes de salle, ce sont plutôt les produits de luxe, montres et champagnes, qui se taillent la part du lion.

Dans les revues musicales, j'ai surtout vu des annonces de concert, mais il faut dire que ma lecture de la presse musicale s'est largement limitée à quelques mois au début des années 2000.

4. Le vendredi 26 décembre 2014 à , par Georg-Friedrich :: site

Cette base de données me laisse un peu perplexe je dois dire :
60 à 70% des archives de l'Opéra-Comique sont conservées à la bibliothèque-musée de l'Opéra et elles ne sont pas présentes ici (et pour cause...).
Cette base joue ensuite sur la confusion entre l'institution Opéra-Comique (dont on va fêter le tricentenaire) et le bâtiment Opéra-Comique (c'est-à-dire les différentes salles). C'est ainsi qu'on trouve toute une série d'œuvres qui ne font pas partie du répertoire de l'Opéra-Comique ainsi que toute une série de programmes appartenant à d'autres institutions. Un exemple caractéristique : Atys de Lully récréé en 1987 par Christie salle Favart... Or l'Opéra-Comique à cette époque-là était une salle de l'Opéra de Paris! Atys est donc (on l'oublie trop souvent) une production de l'Opéra de Paris, aucunement une production de l'Opéra-Comique! Sous-entendre le contraire est vraiment d'une malhonnêteté incroyable!
Figurent également des oeuvres qui ne font pas pas partie du répertoire de l'Opéra-Comique : Les Fêtes d'Hébé dont on apprend qu'elles ont été données en 1865 et 1866 à... Angers, Les Boréades à Lyon, etc...!
Je suis surpris aussi de trouver sur une base publique des photos de scènes et des photos d'interprètes téléchargeables et non libres de droit...
Enfin, cette base me semble un vrai foutoir. Prenons le cas de Zémire et Azor de Grétry : créé le 9 novembre 1771 à la cour de Fontainebleau, puis le 16 décembre à la Comédie-Italienne, cet opéra-ballet aurait connu 81 représentations entre 1771 et 1820. Problème : les dates indiquées signalent des événements dans d'autres théâtres (Grand-Théâtre de Bordeaux, Théâtre des Arts de Rouen, avec tous les comptes rendus dans la presse régionale) ; c'est intéressant, mais quel rapport avec "les archives de l'Opéra-Comique"?...
Bref, je me demande si les historiens du théâtre y trouveront vraiment leur compte, mais peut-être que pour une histoire de la publicité cette base fera en effet l'affaire!

5. Le vendredi 26 décembre 2014 à , par DavidLeMarrec

Merci pour ce commentaire détaillé !

Effectivement, je n'ai pas assez fouillé pour en repérer les manques.

Cependant, le positionnement ne me paraît pas si illisible : c'est l'adjonction du répertoire de l'institution (avant la salle, donc) et du répertoire de la salle (même celui qui excède le genre de l'opéra comique). L'idéal aurait sans doute été de différencier les deux par des étiquettes précises, mais on peut supposer que le curieux susceptible de fouiller là-dedans a déjà quelques notions en la matière, et fait la différence entre Arlequin roi de Sérendib, La chercheuse d'esprit et les Trois Sœurs d'Eötvös.
Je suppose que les Festes d'Hébé et les Boréades étaient dans des productions itinérantes, ce qui expliquerait leur inclusion ?

Effectivement, pour ceux qui comptaient pouvoir faire un travail de recherche sans se déplacer, c'est probablement un peu court. Je ne me plaçais pas dans cette perspective.

Il est indiqué que la base doit être encore ordonnée et enrichie de documents et de critères, donc j'attends. Mon propos était purement positif : ça fait de nouvelles choses à récolter, dans lesquelles fureter (même s'il y a beaucoup de choses dans Gallica et autres ressources en ligne, ici elles sont déjà triées et mises en valeur). Je suppose qu'ils l'ont ouverte un peu tôt pour tenir leur calendrier vont l'enrichir dans les semaines à venir.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« décembre 2014 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031