Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Opéra de Bordeaux, saison 2008-2009 - A, les opéras - 4, Offenbach (La Périchole)

Jacques OFFENBACH
La Périchole
25 et 27 février et 1, 3, 5 6 et 8 mars 2009
Mise en scène : Omar Porras
Direction musicale : Pablo Heras Casado
La Périchole : Isabel Leonard
Piquillo : Sébastien Guèze
Le vice-roi : Marcos Fink
Le comte Miguel de Panatellas  : Humberto Ayerbe Pino
Don pedro de Hinoyosa : Michel Vaissière
Le marquis de Tarapote : Till Fechner
Le vieux prisonnier : Daniel Capelle
Les trois cousines : Laure Crumière, Martine Olmeda, Claire Larcher
Ninetta : Isabelle Buiret-Fedit
Un notaire : Luc Seignette / Jean Philippe Fourcade (en alternance)
Choeur de l’Opéra National de Bordeaux
Orchestre National Bordeaux Aquitaine

Il s'agit d'une nouvelle production de cette opéra comique situé entre la parodie du Grand Opéra à la Française de La Belle Hélène et les divertissements bouffe en un acte beaucoup moins travaillés musicalement. Par le metteur en scène du fantaisiste Elixir d'amour de 2006-2007 chez des... lutins ; décrit comme animé, et très apprécié par le public (nous n'y étions pas). On peut donc en attendre de l'animation et un peu d'originalité pour remplacer la mise en scène très chiche qui la précédait dans les cartons de l'Opéra.
Et, pour les amateurs, quelques effets spéciaux nous sont promis.

Sébastien Guèze développe actuellement une belle carrière en France, avec des premiers rôles dans des théâtres importants (Marius en alternance avec Alagna, Mylio du Roi d'Ys à Liège...). Voix assez peu importante, qui aurait intérêt à fréquenter un répertoire demi-caractère (Mylio est parfait de ce point de vue), peut-être donc plutôt français, plutôt que des rôles trop lourds qui durciraient la voix, mais largement plus qu'il n'en faut pour Piquillo. Une voix qui a travaillé de façon très italienne, beaucoup de métal, une conception particulière des voyelles autour de l'idéal du "a" (et plus encore, on fait des "a" au lieu des "o" dans l'aigu, par exemple...). Ce n'est pas forcément pour plaire à CSS, mais le résultat est convaincant.

On note avec un peu de tristesse la rétrogradation de Martine Olmeda dans les seconds rôles, alors qu'elle avait donné à Bordeaux, au début des années 2000, une très belle Périchole et de la mélodie et du lied en récital de très bon niveau. Une voix et une personnalité scénique pourtant très attachantes.
Mais il faut dire qu'elle est remplacée par Isabel Leonard, plus prestigieuse (Stéphano de Roméo et Juliette de Gounod au Met cette saison, et Zerline la saison prochaine), une voix riche et très pleine (un peu dans les joues, comme pas mal d'américaines au bon goût), un aigu plus que glorieux (façon Joyce Di Donato). Le français est un peu en arrière, donc pas parfaitement compréhensible, mais pas déformé du tout, ce qui est appréciable. Et une vraie aisance scénique. Une petite volupté délectable pour un rôle aussi confortable vocalement.

Décidément, l'Opéra de Bordeaux améliore la pertinence (et même plus qu'on lui en demande, avec du luxe) de ses distributions de saison en saison !  Même pour une oeuvre modérément consistante, avec de bons acteurs, une mise en scène intéressante, et une promesse de beau chant, c'est tentant. Et là aussi, du grand public qui ne sera pas floué.



--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=950

Commentaires

1. Le lundi 29 septembre 2008 à , par Martine OLMEDA

Cher Monsieur,
A la lecture de votre article, je me dois de vous remercier pour vos appréciations quant à mes précédents emplois, et concernant la qualité de mes prestations. Soyez certain que je regrette au moins autant que vous (et que nombre de mes collègues français) de devoir me tourner vers des seconds et troisièmes plans. Afin d'apporter quelques éléments de réponse, je vous suggère la lecture du site http://www.le-parlement-des-artistes.org/
Parallèlement, l'arrivée de ma fille adoptive fin 2007 m'a beaucoup accaparée sur la saison précédente.
J'espère juste que cette petite "pause" ne me vaudra pas d'être oubliée des scènes françaises.
A bientôt donc dans les salles
Martine OLMEDA.

2. Le lundi 29 septembre 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

Je suis content que vous ayez pu trouver, malgré cette pénible rétrogradation, mes petits mots enthousiastes, dûs à d'excellents souvenirs bordelais. En particulier cette Périchole, et un récital Cour Mably, dans un ton à la fois simple et raffiné.

Je recommanderais bien des disques, mais ici non plus, il n'y a pas pléthore. C'est encore Jacinthe dans Le Domino Noir dirigé par Bonynge qui me semble le mieux mettre en valeur une personnalité artistique singulière, mais c'est si court...

Concernant le Parlement, j'en avais parlé ici même, avec quelque scepticisme : peut-on être entendu lorsqu'on prend une position de principe, mais en faveur de soi-même ?
Par ailleurs, je regrette moi aussi qu'un certain nombre d'artistes français, particulièrement pour ceux maîtrisant le style du répertoire de langue française, soient malheureusement limités dans leur carrière.

Je tâche, à ma manière, de maintenir un peu le sujet sur le dessus de la pile, mais...


En tout cas bravo pour ce que vous savez faire, en espérant avoir le loisir d'en profiter plus largement dans un avenir très proche. Et bien sûr beaucoup de bonheur pour votre nouvelle vie familiale !

Merci pour ce petit mot.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« mai 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031