Carnets sur sol

   Nouveautés disco & commentaires | INDEX (partiel) des notules | Agenda des concerts & comptes-rendus


Remarques dans l'air du temps

Dans l'attente que nos notules en cours soient achevées, quelques rapides évocations.

  • L'impression assez étonnant d'une journée de bonne humeur mondiale. Tout le monde, même les plus pessimistes et ceux-qui-ne-sont-pas-dupes, est content. Sauf les quelques (rares) votants républicains aux Etats-Unis et les enfants qui continuent à mourir de faim pendant ce temps-là. Bref, une journée où tout le monde semble étrangement détendu, où l'on parle politique avec un sourire béat dans les supérettes.
  • La force d'une voix. J'incline à penser que la qualité timbrale d'Obama n'est pas tout à fait étrangère à son succès - ses discours ne racontant rien du tout, eux. Il inspire confiance rien qu'en ouvrant la bouche, le brave homme.
  • On n'aurait jamais cru entendre cela dans la bouche d'un américain, mais l'Etat peut tout. Attention aux lendemains terrestres.
  • Etrange incantation qui a perdu tout sens précis : Yes we can est devenu Yes I could, qu'en faire ? Etonnant qu'on n'ait pas vu de clips tournant le rituel en ridicule, d'autres ne s'étant pas gênés, avec quelque chose du genre : Yes I can murder my neighbour, etc.
  • Sur le plan linguistique, il semble exister ces temps-ci un goût très prononcé pour les discours simples et anaphoriques. Le travail de Sarkozy pour employer des phrases courtes s'apparentait lui aussi au style très évangélique d'Obama (dans le goût du rêve de Martin Luther King et de tant d'autres cérémonies...), avec des successions de propositions juxtaposés débutant par Je veux...


Dans cette bonne humeur généralisée, on ne souhaite pas se montrer ingrat. CSS voudrait remercier son hébergeur, sans le soutien (gracieux ou presque) de qui rien n'aurait été possible, son terrible rival Morloch (dans la pêche aux infos sur les vilains méchants loups) pour son fair-play exemplaire et tous les commentateurs qui ont fait de cette aventure une victoire sur la base MySQL. Que Dieu bénisse l'Amérique et que Google recense les lutins.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=1073

Commentaires

1. Le mercredi 5 novembre 2008 à , par Ben :: site

J'émets une simple réserve quant aux "rares votants républicains" : si Obama remporte les voix de 349 grands électeurs contre 163 pour McCain, il ne faut pas oublier qu'aux Etats-Unis, ce n'est pas exactement représentatif du vote précis de la population : Obama remporte 53 % des suffrages et McCain 46 % tout de même selon les dernières estimations ! (http://edition.cnn.com/ELECTION/2008/results/president/)

2. Le mercredi 5 novembre 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

Oui, bien sûr, mon texte était légèrement ironique. :)

Je reprenais à mon compte l'image qu'on nous donnait du résultat, en plaçant les républicains esseulés sur le même plan que les enfants en sous-nutrition, comme des abandonnés du monde.

3. Le mercredi 5 novembre 2008 à , par Ben :: site

Si c'est dans ce sens, ça va alors ^^
(Enfin cela dit peu importe c'était juste histoire de dire)

4. Le mercredi 5 novembre 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

Oui, il est des choses qui ne sont pas inutiles de rappeler. :)

5. Le mercredi 5 novembre 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

A propos, j'ai voulu laisser un message chez toi (l'article sur Turangalîla), et le formulaire de commentaires ne réagit pas (comme si le javascript était désactivé chez moi ou chez toi).

Je te le fais passer, si tu veux le reproduire là-bas, ne te gêne pas.


Message from DLM :

Le jeu des ondes Martenot se fait de deux façons, au clavier ou au ruban.

Dans le mouvement lent, l'ondiste met un anneau à son doigt, placé sur fil. En déplaçant son doigt le long du fil (situé devant le clavier, le rebord porte des encoches pour les notes), il crée des glissandi.

Pour les nuances dynamiques, c'est la main gauche qui s'occupe de la manette (en fait la "touche d'expression").

La diffusion du son est assurée par trois haut-parleurs différents (outre le 'principal', on peut employer le 'résonance', sur ressorts pour obtenir un effect acoustique, ou le 'gong' dont la membrane reproductrice est en métal).

Voilà un peu le principe rapide, mais tu devrais trouver des vidéos pour l'observer sur la Toile.

6. Le jeudi 6 novembre 2008 à , par Ben :: site

Merci, j'ai en effet utilisé ceci :)

7. Le jeudi 6 novembre 2008 à , par Ben :: site

(Etrange d'ailleurs cette histoire de commentaire ?)

8. Le jeudi 6 novembre 2008 à , par DavidLeMarrec :: site

C'est rétabli : impossible d'entrer un profil pour poster, et donc impossible de poster quoi que ce soit.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec

Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Chapitres

Archives

Calendrier

« novembre 2008 »
lunmarmerjeuvensamdim
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930