Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

La devinette du mois


Qui a composé ceci ?


Un lot sonore inédit à gagner.


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=2467

Commentaires

1. Le mercredi 21 mai 2014 à , par Thomas Savary

Jerry Goldsmith?

2. Le mercredi 21 mai 2014 à , par DavidLeMarrec

Bonsoir Thomas !

Bien vu, ça pourrait, en effet. Mais ce n'est pas lui (et ça m'évoque quelqu'un d'autre).

3. Le jeudi 22 mai 2014 à , par Thomas Savary

Bonjour, David!

Flûtalors! J’avais envisagé un instant John Williams, un bref passage m’ayant fait penser à une courte section de la musique entendue dans l’Attaque des clones (si ma mémoire est bonne), mais tout le reste me semblait trop daté années 1970-1980 pour que cela corresponde au style de Williams à l’époque.

Musique de film ou de sérié télé, cela en tout cas ne faisait pour moi aucun doute. C’est pourquoi j’avais pensé à Goldsmith, en raison de l’influence très perceptible de l’avant-garde ligeto-pendereckienne — celle qui meurt (Ligeti) ou qui se rend (Penderecki) — dans certaines de ses compositions, comme ici dans l’extrait proposé.

Je pourrais maintenant lancer des noms au hasard, mais cela n’aurait pas d’intérêt. Snif! j’ai donc perdu et patienterai pour la réponse.

Sinon, je ne désespère pas de disposer enfin, d’ici quelques semaines, de suffisamment de temps libre pour revenir réagir sur ce blogue, avec lequel j’adore, souvent, ne pas être d’accord :-)

Bonne journée!

4. Le jeudi 22 mai 2014 à , par Xavier

Ce qui est sûr, c'est que je connais ça... je pense également à John Williams.

5. Le vendredi 23 mai 2014 à , par DavidLeMarrec

Eh bien bravo Thomas (et Xavier), c'est bien John Williams pour une BO, dans Star Wars en effet et à la fin des années 70. Sans jamais le nommer, tous les éléments y sont !

C'est dans l'épisode IV, l'attaque des Sand People. Je l'ai proposé, parce qu'en plus de son aspect « contemporain », qui atteste des qualités synthétiques de la musique de Williams (dans ce qui suit, très beau aussi mais plus évident, il enchaîne sur ses thèmes wagnéro-straussiens, des harmonies plus Prokofiev, et quelques minutes plus loin, il cite le motif du Heaume du Ring...), je trouve que cet extrait ressemble beaucoup... à du Bernstein. Il y a des traits communs avec On the Waterfront (ou, évidemment, avec les percussions de West Side Story) qui ne m'avaient jamais frappé.

Et puis, comme pour les meilleures BO de Korngold, ça s'écoute très bien en musique pure... Il faut le faire, d'ailleurs, parce que le meilleur est caché sous les dialogues et surtout les bruitages – encore plus dans les volets récents, mais la musique y est sensiblement moins intéressante.

=> J'ai vos courriels, je m'occupe de vos lots dans les jours qui viennent.

6. Le vendredi 23 mai 2014 à , par Thomas Savary :: site

Bonjour, David!

Eh bien, j’avais donc tort de croire ne pas avoir raison :-) Je ne sais pas si je mérite le lot annoncé.

Je suis tout de même surpris (et honteux, puisque je n’ose compter le nombre de fois où j’ai vu le film en question): j’avais bien identifié la période, mais il me semblait que John Williams à l’époque, à l’inverse de Goldsmith, était resté totalement hermétique aux influences de la musique de la seconde moitié du vingtième siècle. Cet extrait de Williams me faisait penser à des fragments de la Planète des singes: http://www.qobuz.com/album/planet-of-the-apes-jerry-goldsmith/0884463066434, pour les percussions, justement.

Pour ma part, je connais très mal Bernstein: l’extrait proposé m’avait bien évoqué brièvement les Chichester Psalms (dérivant en partie de West Side Story, du reste), mais pas au point que je songeasse sérieusement à lui attribuer ce morceau. Pour les percussions dans On the Waterfront, que je découvre grâce à vous, la proximité avec celles de Williams est en effet beaucoup plus grande. Mais la deuxième partie du morceau de Bernstein proposé dans votre billet du 5 février 2012… disons que j’aime beaucoup moins.

Bonne journée!

7. Le samedi 24 mai 2014 à , par Xavier

Oui, le début faisait beaucoup penser à la Planète des singes.
Je vois bien la scène maintenant que tu le dis.

Bien sûr que ça peut s'écouter en musique pure, j'ai les 6 volets en CD et je les écoute de temps en temps, très très bonne musique, on est d'accord...

Par contre je vois mal le rapport avec Bernstein, que je connais moins il est vrai. Je vais écouter l'oeuvre en question?

8. Le samedi 24 mai 2014 à , par DavidLeMarrec

Bonjour tous les deux !

J'ai moi-même été surpris en réécoutant cette musique mainte fois parcourue, d'où la devinette. Effectivement, ça ressemble beaucoup aux percussions et aux agrégats aux cordes aiguës qu'on trouve dans Goldsmith, singulièrement chez la gent simiesque.

Oui, tout ne correspond pas à Bernstein, où l'harmonie frotte moins, mais l'usage des percussions est très comparable, comme bien sûr l'extrême disparité des influences.

Pas sûr, à ce titre que tu aimes particulièrement, Xavier : les points communs d'aspect général sont importants et frappants (pas forcément au point d'attribuer le morceau, j'en conviens), mais pas exactement là où ça pourrait t'intéresser.
Mais tu peux écouter On the Waterfront quand même, c'est à mon avis l'une de toutes meilleures œuvres, qui ne fonctionne pas très bien dans le film, mais qui, pour une fois, fait davantage d'effet dans sa Suite symphonique.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(2/10/2011)

Chapitres

Archives

Calendrier

« mai 2014 »
lunmarmerjeuvensamdim
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031