Carnets sur sol

Aller au contenu | Index des notules | Aller à la recherche

Programme éducatif


Un peu accaparés par une notule un peu vaste, les lutins vous proposent un petit divertissement dans l'attente de la fin de leurs travaux.

On se base sur un téléfilm lyricophile contenant de vastes extraits d'opéras, avec sa dose d'autodérision, mais aussi un choix très judicieux des extraits et une si parfaite intégration dans l'intrigue qu'il en donnerait l'envie de se convertir au théâtre lyrique. Il s'agit de The Phantom of the Opera de Tony Richardson (1990), fondé sur la pièce d'Arthur Kopit (évidemment d'après Gaston Leroux).
Sur le lyricosympathique, c'est au contraire le visionnage d'un extrait très réussi (la scène finale du Faust de Gounod avec un double jeu scène / salle très bien trouvé) qui donne l'envie de tout consommer. De surcroît, les interprètes ne sont pas au rabais : Michèle Lagrange, Jean Dupouy, Jacques Mars !

Et pour ne rien gâter, la représentation des moeurs d'opéra, pas indifférente pour le sujet, est vraiment irréprochable.

(Après cela, ce n'est certes pas un chef-d'oeuvre cinématographique, et la trame déjà assez faible vit surtout par les incidentes musicales...)

Cet extrait contient trois leçons éternelles sur la vie de l'Opéra. Saurez-vous les reconnaître ?


Réponses :


1) Vers 3' : l'adage éculé.
Toujours se méfier des collègues. On ne peut même pas parler de faux-amis, tant l'hypocrisie est la norme dans le milieu musical. Pourquoi, j'avoue ne pas avoir de réponse, mais c'est régulièrement constaté, et je l'ai moi-même vérifié. Bien sûr, cela existe ailleurs, mais ici, elle prend une acuité toute particulière, aussi bien dans la vigueur protestations d'amitié que dans la profondeur des perfidies cachées.

2) Vers 3' : le conseil du chanteur.
L'alcool est mauvais pour le chant. Le tannin du vin rouge est réputé abîmer la voix (mais la viande rouge aussi !), mais surtout, l'alcool est un déshydratant, il est donc absolument hors de question d'en consommer avant de chanter, du moins sans être rompu à l'exercice, puisque cela déstabilise l'instrument qui doit être correctement humidifié pour fonctionner.
En revanche, pas de contre-indication pour les pianistes (sauf le nombre de sorties dans le décor subséquents).

3) A partir de 6' : la moralité de l'apologue.
Huer tue. (Et c'est bien fait.)

J'avoue que la jubilation de voir un assassinat de masse de hueurs, pour malsaine qu'elle soit, n'est pas tout à fait inexistante, et pas vraiment par sympathie avec l'héroïne...

Le téléfilm perpétue donc la bonne vieille catharsis ; et nous saurons désormais patienter avant d'étrangler les prochains hueurs de Dame Mimi.

(Rappel sur les bonnes manières à l'Opéra.)

--

Sur cette note badine, bonne soirée !


--

Autres notules

Index classé (partiel) de Carnets sur sol.

--

Trackbacks

Aucun rétrolien.

Pour proposer un rétrolien sur ce billet : http://operacritiques.online.fr/css/tb.php?id=1554

Commentaires

1. Le samedi 19 juin 2010 à , par Simon

Tout cela ne serait jamais arrivé si l'on avait joué la valse transcrite par Liszt.

2. Le samedi 19 juin 2010 à , par DavidLeMarrec

Je t'accorde que lorsqu'on joue la transcription de Liszt, il ne se passe rien.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte.
Vous pouvez en revanche employer la syntaxe BBcode.

.
David Le Marrec


Bienvenue !

Cet aimable bac
à sable accueille
divers badinages :
opéra, lied,
théâtres & musiques
interlopes,
questions de langue
ou de voix...
en discrètes notules,
parfois constituées
en séries.

Beaucoup de requêtes de moteur de recherche aboutissent ici à propos de questions pas encore traitées. N'hésitez pas à réclamer.



Invitations à lire :

1 => L'italianisme dans la France baroque
2 => Le livre et la Toile, l'aventure de deux hiérarchies
3 => Leçons des Morts & Leçons de Ténèbres
4 => Arabelle et Didon
5 => Woyzeck le Chourineur
6 => Nasal ou engorgé ?
7 => Voix de poitrine, de tête & mixte
8 => Les trois vertus cardinales de la mise en scène
9 => Feuilleton sériel




Recueil de notes :
Diaire sur sol


Musique, domaine public

Les astuces de CSS

Répertoire des contributions (index)


Mentions légales

Tribune libre

Contact

Liens


Antiquités

(12/7/2013)

Chapitres

Archives

Calendrier

« juin 2010 »
lunmarmerjeuvensamdim
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930